2012 : un Printemps pour toutes et tous !

Publié le par NPA 06 Ouest

Face aux attaques (racisme, guerres, violences policières, licenciements, exclusions diverses, etc.) qui se multiplient, nos efforts doivent se tourner vers la mise en avant et la convergence des résistances et des révoltes qui, elles aussi, fleurissent, s'ancrent et se développent. Le processus révolutionnaire qui s'est ouvert dans le monde arabe, il y a un an, redonne fierté, courage et détermination à tous ceux qui se battent pour la dignité, la justice et la liberté depuis des décennies dans le monde entier. L'appel « 2012 : Printemps des Quartiers » veut participer à renforcer le meilleur de cette dynamique sociale et politique en France.

 

« Tout un monde d'oppression n'en finit pas de s'écrouler sous nos yeux qui appelle des solutions radicales qui doivent s'imposer dans les débats et accompagner les prochaines présidentielles.
 
Nous sommes un regroupement de militants et de personnalités de gauche, d'associations des quartiers, d'organisations politiques ou syndicales antiracistes et décoloniales, déterminés à forcer le débat notamment durant la campagne présidentielle. Nous voulons aider à l'action et l'expression des populations exclues de tels débats, femmes et hommes, et porter quatre préoccupations :
 
• contre le racisme, en premier lieu le racisme d'État, l'islamophobie, la surexploitation, le harcèlement et l'expulsion des sans-papiers ; contre les inégalités, la ségrégation urbaine – en nous revendiquant des droits égalitaires ;
• contre les violences institutionnelles de la police, de la justice, et, de l'école au Pôle Emploi, pour l'invention d'institutions démocratiques au service de toutes et tous ;
• contre les politiques libérales porteuses de la crise économique,
en défense des droits sociaux fondamentaux ;
• contre les rapports de domination internationaux et néocoloniaux en particulier en Palestine et en Afrique ou dans les DOM-TOM, en soutien aux exigences portées par les processus révolutionnaires en cours. »
Imposer les questions politiques concernant les quartiers, mais également au-delà, non seulement dans les idées, mais surtout par les actes (actions, manifestations, assemblées de quartiers, événements divers), est urgent et possible pour stopper les assassinats policiers dans les quartiers ou pour mettre en échec la politique de diabolisation et d'exclusion des musulmans de l'espace public, par exemple. Cela ne se fera pas sans rapport de forces. Et celui-ci ne se fera pas sans convergence et débat des différents mouvements. L'objectif est donc de favoriser cette convergence sans imposer ni une manière ni un cadre permettant de l'atteindre : ce sont nos luttes communes, et celles-ci sont nombreuses, qui doivent être à la base de nos rencontres, dans le respect de l'histoire et des autonomies de chacun et chacune.
Au-delà de la crise économique, la nature politique de la crise actuelle et du modèle démocratique est profonde : il semble fondamental de poser les jalons permettant de penser des espaces de contre-pouvoir politiques, intellectuels et sociaux, au service de nos luttes, à partir de celles-ci et uniquement contrôlés par celles et ceux qui les mènent. Poser les jalons, expérimenter, débattre (et non décréter) voilà un des objectifs politiques du Printemps des Quartiers qui peut et doit devenir, à ce titre, un instrument pour toutes et tous.
Pour être tenu informéEs et recevoir la newsletter, envoyez un mail à :
Pour rejoindre ou lancer un groupe local, envoyez un mail à :
Pour regarder les vidéos des précédents événements, allez sur la page facebook « Printemps des Quartiers ».

Publié dans Social - société...

Commenter cet article