350 000 euros... Recapitalisons le NPA plutôt que les banques !

Publié le par NPA 06 Ouest

souscrip-1292.jpgCombien d’organisations politiques revendiquent-elles l’expropriation claire et nette des banquiers pour substituer au système bancaire privé, un service public bancaire unique qui ait le monopole du crédit ? Pas des masses. Et, ce sont souvent les plus pauvres. Logique ! Le NPA en fait partie.

Comme vous avez pu le constater, ni les sommets européens, ni le G20, ni le gouvernement Fillon n’ont prévu de plan d’aide financier pour le NPA qui ne vit que de ses cotisations et des aides liées aux élections. Rassurez-vous, nous ne réclamons pas de l’argent pour faire comme les autres partis, et claquer des sommes mirobolantes en boîtes de communication, instituts de sondages et autres mises en scènes tapageuses. Nous, c’est pour le matériel, les tracts que nous distribuons, les affiches que nous collons nous-mêmes, les salles de réunion que nous réservons et qui coûtent de plus en plus cher.

Dans son plan d’austérité, Fillon appelle désormais à la rigueur pour les partis politiques et pour la rémunération des responsables politiques. La bonne blague !
Cela ne nous fera pas oublier que Nicolas Sarkozy s’est augmenté de 170 % lors de son arrivée au pouvoir. Même gelée, sa rémunération atteint 19 000 euros mensuels. Et le salaire de son Premier ministre s’élève quant à lui à 20 000 euros brut. Il y a des situations où la rigueur est plus supportable que d’autres.
Rassurez-vous, les salaires des permanents du NPA n’ont rien à voir avec ça. ChacunE, en fonction de son âge pour seul critère de variation, touche la même somme. Au quotidien notre parti vit modestement, surveille ses dépenses… une sorte de politique d’austérité budgétaire avant l’heure.

Quand nous sommes allés au contre-sommet du G20 à Nice, nous n’avons pas, contrairement à Sarkozy, loué une suite au Majestic pour la bagatelle de 37 000 euros la nuit, nous avons logé dans des gymnases.

Les dizaines de milliers de faux billets, que nous avons distribués durant le conflit sur les retraites, n’étaient que des faux billets. Faire marcher la planche à billets nous a bien fait rire mais n’a pas résolu nos problèmes.
Bref, si vous voulez faire un véritable investissement militant sur l’avenir, prenez part à la souscription du NPA.
Versez et parlez-en autour de vous. Quant aux militantEs et sympathisantEs, nous savons que vous êtes déjà bien occupéEs par les combats sociaux et politiques, mais le mieux serait de ne pas s’y prendre à la dernière minute comme d’habitude (LOL).

Vous l’avez compris, le meilleur moyen de ligoter la finance, c’est de donner un maximum de moyens aux anticapitalistes.

Olivier Besancenot, Pierre Baton.

Pour souscrire, remplissez le coupon ci-contre ou rendez-vous sur le site du NPA :
www.npa2009.org/souscription

Publié dans Vie du NPA...

Commenter cet article