Face à l'austérité Fillon, lettre du NPA à la gauche sociale et politique...

Publié le par NPA 06 Ouest

ChèrEs amiEs, chers camarades,

 

Le Premier ministre, François Fillon, a annoncé lundi à l'issue d'un conseil des ministres exceptionnel, la nouvelle étape d'un plan d'austérité programmé sur plusieurs années. L'austérité durable, voilà la nouvelle invention du pouvoir : 65 milliards d’euros d'économie d’ici 2016 dont 18, 6 milliards en 2012 et en 2013.

François Fillon justifie ces nouvelles mesures par la baisse de la croissance mais il continue aveuglément la même politique qui a provoqué cette baisse de la croissance et la menace d'une récession. Il prétend, non sans cynisme, demander « un effort équitable » mais en réalité c'est bien les travailleurs et les classes populaires qui sont frappés de plein fouet par ces mesures alors que celles qui touchent les revenus élevés et les entreprises ne sont que de la démagogie.

L'avancement d'un an de la date de mise en application de l'âge légal de départ à la retraite à 62 ans, la hausse du taux de TVA réduit de 5, 5% relevé à 7%, les économies sur les budgets sociaux, la protection sociale, l'assurance maladie, les allocations familiales et les aides au logement soumises à l'évolution du taux de croissance sont autant de mesures inacceptables.

L'attaque n'est pas de circonstance, elle vise à une remise en cause profonde des acquis sociaux conquis par des décennies de luttes et de résistances. « Il faut refonder notre modèle de croissance qui est devenu insoutenable car depuis trop longtemps tiré par la consommation soutenue par les transferts sociaux » a déclaré le Premier ministre. C'est bien une politique de régression sociale à long terme qu'engagent Sarkozy et son gouvernement en accord avec Angela Merkel et Barak Obama.

Le diktat imposé aux travailleurs et au peuple grecs mis en scène dans le cadre du G20 participent de cette politique qui vise à sauver les banques et le système financier, le parasitisme des classes dominantes, des gros actionnaires en faisant payer le prix de leur crise à ses victimes mêmes, les classes populaires.

L'ampleur de l’offensive annoncée demande une réponse d'ensemble. D'ores et déjà se prépare une manifestation unitaire de solidarité au peuple grec pour le 17 novembre. Les organisations syndicales vont se rencontrer pour discuter de leur riposte au plan Fillon. Nous nous adressons à toutes les forces du mouvement ouvrier, de la gauche sociale et politique pour leur proposer de nous rencontrer pour discuter des moyens d'organiser la mobilisation unitaire contre cette politique, de faire converger toutes les initiatives.

S'il y a accord sur cette démarche nous pourrions convenir d'une première réunion le lundi 14 novembre à 17 heures dans nos locaux, au 27 rue Taine 75012 Paris

Avec nos salutations fraternelles.

Christine Poupin et Myriam Martin, portes-parole du NPA.

Publié dans Social - société...

Commenter cet article