Grasse, le procés des policiers ayant tué Hakim Ajimi a commencé...

Publié le par NPA 06 Ouest

lundi 16 janvier 2012

Procès des responsables
de la mort d’Abdelhakim AJIMI.

Communiqué du
Comité Vérité et Justice pour Abdelhakim AJIMI

Après la 1e journée d’audience, nous avons :

-          le sentiment que la gravité de la mort d’un être, Abdelhakim AJIMI, est parfois abordée avec légèreté ;

-          l’impression qu’il y a un parti-pris, notamment dans la présentation des faits qui ont conduit à la mort d’Abdelhakim AJIMI (victime présentée comme un dangereux agresseur, témoignages décrédibilisés…) ;

-          la sensation d’une bienveillance accordée aux policiers en minimisant leur responsabilité directe ;

-          la sensation d’une défiance envers la famille et ses soutiens (par exemple : Boubaker AJIMI, le père de la victime, a fait l’objet d’un véritable interrogatoire).

Nous ne perdons pas de vue que le démarrage de cette « affaire » est un acte mineur, à savoir une altercation au sein d’une banque entre un client et le directeur d’agence.
Cela aurait du faire l’objet d’une simple convocation et non d’une interpellation dans des circonstances inhumaines par un acharnement des policiers ayant entraîné la mort violente d’Abdelhakim AJIMI.

Contact :

comite_hakim_ajimi@riseup.net

06 61 47 39 17

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article