Le chômage : un bilan de faillite pour N. Sarkozy...

Publié le par NPA 06 Ouest

Communiqué du NPA :

 

Désormais, X. Bertrand a laissé tomber les rodomontades qu'ils affectionnaient tant. Il se contente d'indiquer en sourdine que les chiffres du chômage ne sont pas bons.

 

Avec 4, 5 millions de chômeurs, en incluant les Dom et ceux et celles qui ont fait seulement des petits boulots, le chômage a fait un bond de plus de 5% en un an et flirte désormais avec les 10%.

 

Les moins de 25 ans, les femmes, les seniors, les chômeurs de longue durée sont les catégories les plus frappées.

Pour N. Sarkozy qui se vantait, en 2007, de ramener le chômage à un taux de 5% à la fin de son quinquennat, c'est un échec total et sans appel d'une politique qui a privilégié les cadeaux fiscaux et le bouclier fiscal en faveur des plus riches et du patronat. Le sommet social du 18 janvier avec la décision annoncée de favoriser le chômage partiel et de maintenir la défiscalisation des heures supplémntaires n'y changera rien, bien au contraire.

 

Et ce ne sont pas les dernières vagues de licenciements qui vont inverser la tendance : 255 suppressions d'emplois tenues par des femmes à Lejaby pour cause de délocalisation, 500 lettres de licenciement à Sea France, par exemple.

A Petit-Couronne, 550 salariés sont menacés de perdre leur emploi alors que Pétroplus est suspecté de faillite frauduleuse.

 

La guerre contre le chômage, pour que chacun-E ait un emploi durable est une priorité sociale qui suppose l'interdiction des licenciements, la réquisition des entreprises menacées de fermeture, la réduction du temps de travail pour pouvoir créer des emplois.

 

Pour le NPA, c'est un combat que doit mener dans l'unité l'ensemble de la gauche sociale et politique

Publié dans Social - société...

Commenter cet article