Le flash-ball en procès...

Publié le par NPA 06 Ouest

Communiqué du NPA :

 

4 ans après les faits, aujourd'hui, s'ouvre, à Nantes, le procès d'un policier accusé de « violences volontaires avec arme par dépositaire de l'autorité publique » et ayant entrainé une ITT supérieure à 8 jours.

 

La victime était, en 2007, un jeune lycéen qui, à la suite du tir d'un cousin du flash-ball, le LBD 40, a perdu un oeil.

Ce procès qui est le résultat d'une mobilisation incessante en défense du lycéen blessé est important.

Depuis cette manifestation à Nantes, d'autres jeunes ont été eux aussi gravement blessés, à Toulouse en 2008, à Montreuil en 2009 et à Mayotte plus récemment.

Ces jeunes eux aussi ont droit à ce qu'un procès ait lieu.

 

Le NPA s'est prononcé pour l'interdiction du flash-ball, des armes létales comme le Taser.

La tenue de ce procès à Nantes doit être l'occasion de populariser cette exigence.

Publié dans Social - société...

Commenter cet article