Le NPA remet le prix du fraudeur d’or à Sarkozy...

Publié le par NPA 06 Ouest

Mardi 15 novembre, Sarkozy était à Bordeaux. À l’appel de la LDH et d’une vingtaine d’organisations, dont le NPA, 200 personnes ont participé à un rassemblement unitaire.

 

Les forces de l’ordre était mobilisées pour cette visite express : 500 policiers et gendarmes, des démineurs, des hélicoptères, etc. Le dispositif de protection était démesuré pour accompagner Sarkozy et ses ministres, Roselyne Bachelot et Xavier Bertrand, accueillis par le maire de Bordeaux, Alain Juppé.

 

Les militantEs présentEs ont dénoncé cette nouvelle attaque de la part du gouvernement qui, en parlant de fraude « sociale », stigmatise les allocataires des prestations sociales. Alors que les salariéEs, les précaires, les jeunes subissent la crise de plein fouet, le gouvernement ne cesse de multiplier les cadeaux aux plus riches : bouclier fiscal, évasion fiscale, exonération de cotisations sociales, etc.


Philippe Poutou était au rendez-vous du mouvement social à 12 heures. Interviewé par plusieurs médias, il a déclaré : « Nous sommes là pour dénoncer le côté provocateur de ce qu’il fait car une fois de plus, en cette période de crise, son discours cherche à cibler les plus petits, les salariéEs, ceux qui sont déjà largement victimes de la crise. » Son discours reposait sur l’idée que ce n’est pas à la population de payer la crise mais à ceux qui en sont responsables. De l’argent il y en a, c’est dans les caisses des banques et des plus riches qu’il faut aller le chercher.

 

Le rassemblement a commencé par quelques prises de parole (LDH, Solidaires) puis s’est conclu par une action, organisée par le NPA, avec la remise du prix du meilleur fraudeur de France. Le choix du trio vainqueur a été particulièrement compliqué, tant il y avait de lauréats potentiels… Nous avons finalement remis le troisième prix à Liliane Bettencourt et le deuxième aux banques. Nicolas Sarkozy, parce qu’il est le plus grand licencieur de France, parce qu’il prend aux pauvres pour donner aux riches, se hisse en haut du podium.Après l’action, par pure provocation, les CRS aussi nombreux que les manifestantEs, les ont encercléEs, les bloquant pendant une vingtaine de minutes. De quoi Sarkozy a-t-il peur pour déployer de tels efforts de sécurité lors de ses déplacements ?

 

Adrien & Anne-Laure.

Publié dans Social - société...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article