Le sommet social du 18 janvier, vaste entreprise d'enfumage...

Publié le par NPA 06 Ouest

Communiqué du NPA :

 

Le sommet social annoncé par N. Sarkozy, à moins de 100 jours du premier tour de l'élection présidentielle, se présente comme une vaste entreprise d'enfumage et de propagande gouvernementale ne faveur de celui qui n'est pas encore candidat.

 

Mais derrière les discours et les déclarations, ce sont de sombres projets de destruction des droits sociaux qui se préparent.

 

Bien évidemment, la dégradation du triple A par l'agence Standard and Poors, annoncée comme une catastrophe avant et finalement pas si grave après, donne de nouveaux arguments au gouvernement pour une nouvelle dégradation de la situation sociale.

 

De la TVA antisociale au contrat compétitivité-emploi de X. Bertrand pour flexibiliser le temps de travail et les salaires, en passant par la remise en cause de la 5e semaine de congés payés par Luc Chatel, l'ancien DRH de l'Oréal, les recettes sont celles du Medef : renforcement de la politique d'austérité, extension de la précarité de l'emploi, blocage des salaires, destruction de la protection sociale, des services publics.

 

La crise, la dette, les agences de notation servent tour à tour d'alibi pour faire payer toujours les mêmes : les salariés, les chômeurs, les classes populaires.

 

Mais la crise ce n'est pas tout le monde. Les entreprises du CAC 40 servent de copieux dividendes à leurs actionnaires.

Il faut refuser de passer sous les fourches caudines des agences de notation, refuser d'être dupes de ce soi-disant sommet social.

 

L'interdiction des licenciements, 300 euros net pour tous, un Smic à 1600 euros net, la défense des services publics , de la protection sociale, notamment sont des exigences sociales à défendre dans la rue et dans les élections.

 

Le NPA sera présent dans les initiatives qui seront prise le 18 janvier pour dénoncer la mascarade de N. Sarkozy.

Publié dans Social - société...

Commenter cet article