Le tract de la semaine...

Publié le par NPA 06 Ouest

2012 :
Organiser la riposte,
virer Sarkozy.

 

2012 : Année de la crise

Les centaines de milliards pour les banques et les entreprises,  les sacrifices pour les plus démunis ne remettent pas en route l’économie mondiale qui s’enfonce dans la récession. La crise est globale, elle est celle du système capitaliste lui-même. Elle sert en même temps de prétexte supplémentaire au refus de prise en compte des problèmes écologiques malgré la catastrophe de Fukushima, et les bouleversements climatiques. Les affrontements économiques, le poison du nationalisme, la peur savamment orchestrée des immigrations économiques et climatiques conduisent le monde sur le chemin des haines et des guerres.

 

2012 : Année Sarkozy ?

Après  5 ans au pouvoir, seuls  ses amis les riches sont satisfaits. Pour nous, c’est recul social sur recul social : recul de l’âge de la retraite, déréglementation du temps de travail, suppressions massives d’emplois dans les services publics, multiplication des lois sécuritaires et anti-immigrés. Jamais le chômage n’a atteint un tel niveau, jamais les inégalités n’ont été si grandes. Sarkozy veut séduire une partie des électeurs potentiels de Le Pen tout en menant de nouvelles attaques comme la TVA « sociale » qui vise à protéger les profits et pas nos emplois.

 

2012 : Année Hollande ?
 

N’oublions pas que Hollande n’est que la doublure imposée de Strauss-Kahn ex-président du FMI. Autant dire que l’écart entre le programme d’un PS/FMIsé et celui de l’UMP/Lagarde est évidemment mince. A l’image de ses amis Grecs ou dans l’Etat espagnol qui ont payé cher leur gestion loyale de la crise, la feuille de route du Parti Socialiste et de son candidat c’est la mise en œuvre de politiques d’austérité de gauche. Hollande ne sera décidément pas le président du changement.

 

2012 : Année Le Pen ?

Les sondages donnent près de 20% de suffrages potentiels à Marine Le Pen. Après sa tentative de dé-diabolisation du Front national, elle tente de récupérer le désespoir et la colère des plus mal lotis. Détourner notre colère contre les patrons qui nous exploitent sur le terrain du racisme et de la xénophobie, voilà son véritable programme. Mais la haine du Front National pour les syndicalistes, les grévistes et tous ceux qui se battent contre le système est bien réelle. Ne laissons pas se développer le poison nationaliste et raciste.

 

2012 : Année de la contre-offensive !

Puisque cette année, nous sommes appelés aux urnes profitons-en !  Votons anticapitaliste, pour le candidat du NPA Philippe Poutou et virons Sarkozy et toute sa clique !

En 2011, les salariéEs ont engagé de nombreux combats : de celui des Fralib jusqu’à celui des agents de sécurité des aéroports en passant par ceux de nombreux hôpitaux et agences postales.

Car La crise est aussi facteur de révolte, de révolution : dans l’ensemble du monde arabe, aux Etats-Unis, en Russie, au Chili et dans toute l’Europe avec les IndignéEs .

La crise est internationale, internationalisons la riposte !

 

 

Publié dans Tracts...

Commenter cet article