Les arrêts maladie sanctionnés : nous sommes tous des fraudeurs et des menteurs !

Publié le par NPA 06 Ouest

Communiqué du NPA :

 

Les statistiques du gouvernement sont fantaisistes. Elles n'ont pour objet que de culpabiliser les malades et les salariés. Les grecs étaient coupables du déficit du pays . Au tour des salariés en France d'être désignés comme responsables de la crise ! Vieille rengaine certes, mais à l'approche des élections Sarkozy en rajoute une couche pour essayer de gagner une fraction de l'électorat .

 

Nous sommes tous potentiellement des fainéants, des voleurs, des fraudeurs car nous sommes tous et toutes susceptibles de devoir nous arrêter en raison des conditions de vie et de travail dégradées !

 

Les salariés ne sont pas responsables du « trou » de la Sécu...Ils en sont les victimes : les employeurs bénéficient de 30 milliards d'exonération de cotisations, 30 milliards de salaire indirect (ou socialisé) est extorqué de la poche des travailleurs .

 

X Bertrand avait échoué à l'assemblée nationale dans son projet de diminution du montant des indemnités journalières de 30 à 40 euros par mois pour salarié au SMIC. Mais il faut absolument faire payer les malades, en instituant une carence de 1 jour dans la fonction publique, et le porter à quatre jours dans le privé !

 

C'est la politique du gouvernement qui créé « le déficit » de la sécu et « le déficit » de l'Etat. Le NPA appelle à l'unité la plus large pour faire échec à cette politique de destruction de la protection sociale.

Publié dans Social - société...

Commenter cet article