Marchionne veut expulser le principal syndicat, la FIOM, de toutes usines Fiat en Italie...

Publié le par NPA 06 Ouest

Le PDG de Fiat, Marchionne a signé mardi 13 décembre un accord d'entreprise scélérat avec tous les syndicats, à l'exception de la FIOM de la CGIL.

 

Cet accord devrait s'appliquer aux 86 200 salariés de Fiat en Italie, tant Fiat automobile que Fiat.Industriel pour les les poids lourds. Toutes les usines sont impliquées.

Le contenu de l'accord reprend largement celui qui avait été signé à l'usine napolitaine de Pomigliano d'Arco, et les mesures imposées à l'usine Mirafiori à la suite d'un référendum chantage.

 

120 heures supplémentaires peuvent être imposées à chaque travailleur, sans aucune discussion préalable avec les syndicats. ni sur leur volume ni sur leur rémunération; les temps de pause sont réduits, et les cadences sont réorganisées pour accroître la productivité; le droit de grève est interdit pour toutes les questions qui sont traitées dans l'accord.

 

Véritable déclaration de guerre : les syndicats qui ne signent pas l'accord n'ont plus le droit d'avoir des délégués dans les usines. Cela entraîne l'exclusion des délégués de la FIOM. Ils veulent expulser le principal syndicat italien dans la métallurgie et l'automobile de toutes les usines Fiat.

 

La FIOM a déclaré «Cet accord va entraîner l'aggravation des conditions de travail et organise l'exclusion de la FIOM de partout dans le groupe Fiat. C'est un fait d'une gravité sans précédent, Il sera peut être imité dans d'autres entreprises"

 

La question de la riposte à cet accord scélrat est maintenant posée.

 

Site : http://www.npa-auto-critique.org/

Publié dans International...

Commenter cet article