Nice puis Breil-sur-Roya : Histoire de l’esclavage et de la traite en Sénégambie...

Publié le par NPA 06 Ouest

vendredi 2 décembre 2011
Nice
(Carlone)
18h00… 21h00

 

samedi 3 décembre 2011

Breil-sur-Roya

20h00… 23H00

 

Histoire de l’esclavage et de la traite en Sénégambie.

La Sénégambie dans le monde atlantique du XVe au XIXe siècle :
esclavage et traite des esclaves.

Conférences-débats publiques.

 

NICE,
Université, Faculté Carlone,
extension, Amphi 111

BREIL sur Roya,
salle de la CA D’BREIL

 

La sénégambie, espace historique des bassins versants des fleuves Sénégal et Gambie, est le lieu où s’inaugure la connexion des trois continents, Afrique, Amérique et Europe, par le biais du commerce triangulaire à partir du XVe siècle. 

Cet espace aux sociétés et cultures diverses et variées a payé un lourd tribut à la traite atlantique des esclaves. La présence des compagnies européennes de commerce et son corollaire, le commerce de traite des esclaves en priorité, des produits vivriers et de la gomme subsidiairement, ont radicalement subverti l’économie de cette région, remodelé ses cultures, reconfiguré ses pratiques et ses espaces.

 

Cette conférence-débat sera animée par le professeur Ibrahima Thioub, de l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, directeur du département d’Histoire, spécialiste d’Histoire contemporaine, de l’Histoire de l’esclavage.

 

NB : Des enregistrements audios et filmés sont prévus.
Le cinéaste, Jacques Bernasconi, montera un film à partir des enregistrements, d’entretiens filmés avec le Professeur Ibrahima Thioub, de documents provenant de Nantes … avec  en générique les soutiens qui ont-auront confirmé leur accord, les remerciements, ...

 

Une table de presse est organisée,
à partir de livres sur l’Afrique
commandés spécialement par
une librairie alternative des Alpes Maritimes : 

Le printemps permanent.

 

 

leprintempspermanent@orange.fr
06580 Pégomas,
tél.Fax. 04 93 09 11 75

Publié dans Dans le 06 à l'est...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article