Nos vœux pour 2012 : virer Sarkozy, unir la gauche radicale !

Publié le par NPA 06 Ouest

Tribune de la gauche anticapitaliste :

 

Combattre l’austérité et la dette

 

L’année commence avec de nouvelles mesures d’austérité du gouvernement Sarkozy-Fillon : hausses du prix du gaz, de la TVA dans les transports, taxes sur les mutuelles, plafonnement des remboursements pour arrêts maladie, jour de carence pour les fonctionnaires… Mesures auxquelles vient notamment s’ajouter la TVA sociale qui menace directement la Sécurité sociale, avec le rideau de fumée que constitue l’annonce d’une taxe sur les transactions financières et l’indécence du sommet pour l’emploi et la formation des chômeurs.

Après des décennies de cadeaux aux plus riches et le sauvetage des banques en 2008, ils veulent faire payer la note à la population. Les salariéEs ne sont pas responsables de la hausse de la dette publique. La dette est un business pour les banquiers et les marchés financiers, elle sert à justifier toujours plus d’austérité.


Après la confiscation de la politique monétaire européenne par la Banque centrale européenne, le directoire Sarkozy-Merkel veut imposer l’austérité permanente et dessaisir les parlements de leur politique budgétaire au profit d’instances européennes non élues.


Le PS n’entend pas s’opposer au diktat des marchés financiers. Pour Hollande, il faut rembourser la dette et ses intérêts et « donner du sens à la rigueur ». La première illustration de cette « rigueur de gauche » est le refus du PS d’abroger la réforme Fillon des retraites contre laquelle nous nous sommes mobiliséEs par millions l’année dernière !

Battre Sarkozy

 

Au 2e tour de l’élection présidentielle, il faudra, sans hésitation battre Sarkozy et Le Pen.


Sans attendre, il faut faire converger les résistances pour mettre en échec la droite et les marchés financiers.
Pour redonner confiance et souffle aux mobilisations, le refus de l’austérité doit s’appuyer sur le rejet du diktat des marchés financiers. En conséquence, il faut que la majorité de la population prenne en main son destin, nous devons savoir ce qui se cache derrière la dette publique ! La création de collectifs partout en Europe s’inscrivant dans la campagne unitaire pour un audit citoyen de la dette publique est un pas positif dans ce sens.

Au-delà, il s’agit de défendre ensemble le moratoire – la suspension – du paiement de la dette publique et l’annulation de la dette publique illégitime, le contrôle public par la population de la politique monétaire et de la BCE, une harmonisation fiscale et sociale dans l’Union européenne avec, par exemple, la création d’un Smic européen et l’interdiction des parachutes dorés.

 

Construire un bloc d’opposition de gauche à l’austérité

 

Dès aujourd’hui, à travers les campagnes unitaires, dans des débats associant des militantEs de la gauche radicale (du Front de Gauche au NPA) et des militantEs du mouvement social, au lendemain de la présidentielle et notamment aux législatives, il faut poser les jalons d’un bloc anticrise pour s’opposer à l’austérité, y compris celle d’un gouvernement PS, en cas de victoire de Hollande.


Pour répondre aux crises sociale et écologique du capitalisme, comme à la faillite des partis « de gauche » qui acceptent aujourd’hui de mettre en œuvre l’austérité dictée par la finance, il y a urgence à construire une alternative anticapitaliste pour une société écosocialiste.


Les militantEs anticapitalistes s’emploieront à réaliser ces vœux. Dans un premier temps, la réunion publique du 11 février, rassemblant diverses composantes de la gauche radicale et du mouvement social, doit en poser les jalons.

 

http://www.gauche-anticapitaliste.org/

Publié dans Vie du NPA...

Commenter cet article