PSA : l’emploi en ligne de mire...

Publié le par NPA 06 Ouest

Plusieurs centaines de salariéEs ont manifesté à l’appel des syndicats CGT, Solidaires, CFDT, CFTC et SIA Aulnay à l’occasion de la tenue du comité central d’entreprise (CCE) du groupe PSA, mardi 15 novembre, à Paris.

 


L’été dernier, la CGT révélait le grand plan de restructuration du groupe prévoyant la fermeture des sites d’Aulnay, SevelNord et Madrid.

Après avoir prétendu que ces informations n’étaient pas fondées, la direction de PSA a commencé à abaisser ces cartes lors du CCE de mardi. 5 000 postes seraient supprimés et la direction espère faire passer la pilule en limitant au maximum les suppressions de CDI. Les salariés en CDD, les intérimaires, ceux employés par des prestataires de services vont être mis sur la touche avec la plus grande brutalité.

Pourtant, le site de Melun sur lequel l’effectif est déjà passé de 700 il y a deux ans à 180 aujourd’hui, va être fermé, 1 900 postes en production et surtout 3 100 hors production (commercial, marketing, informatique, recherche et développement) sont dans le collimateur. Cela signifie que l’ensemble des sites, Aulnay, Vélizy, La Garenne-Colombes ou Sochaux vont être touchés.

Autant dire que la présence de salariéEs de ces sites mais aussi de SevelNord, Poissy, Magneto, Gefco et de délégations de Renault montre la voie vers laquelle la mobilisation doit s’engager : un tous ensemble de touTEs les salariéEs de PSA mais aussi de toute la filière sans oublier tous les sous-traitants et équipementiers.

 

Dès samedi 19 novembre, à Valenciennes, autour des salariéEs de SevelNord, il faut construire cette mobilisation.

Commenter cet article