Rassemblement féministe contre le système prostitueur :  une belle réussite...

Publié le par NPA 06 Ouest

Dans le cadre de la journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le Collectif droits des femmes 66* a co-organisé avec l’association féministe barcelonaise, Dones d’Enllaç, un rassemblement contre le système prostitueur le samedi 26 novembre 2011.

 

La rencontre entre les militantEs françaisEs et catalanEs a eu lieu au Perthus, devant l’ancien poste frontière, à quelques kilomètres seulement de La Jonquera, où a été inauguré cette année le bordel « le plus grand d’Europe » ! Après la jonction symbolique à la frontière des deux banderoles, au message commun – « notre corps n’est pas une marchandise » – en français et en catalan, le cortège d’environ 400 personnes a défilé sur l’avenue principale du Perthus.

Une manifestation dynamique et déterminée
 

CertainEs ont fabriqué leur propre pancarte, d’autres défilent derrière la banderole ou les drapeaux de leur organisation, et l’on s’échange les slogans repris par tous dans les deux langues ! De nombreux collectifs ou associations ont fait le déplacement : les collectifs pour les droits des femmes de l’Aude, de Midi-Pyrénées, de Montpellier et de Marseille, le Mouvement du Nid, le Planning familial, la CATW, coalition contre la traite des femmes, la Marche mondiale des femmes, mais aussi des spécialistes du système prostitutionnel telles la journaliste et écrivaine Claudine Legardinier et le docteur Judith Trinquart, secrétaire générale de l’association Mémoire traumatique et victimologie.

 

Des femmes, bien sûr, mais aussi beaucoup d’hommes venus dire, au nom des droits humains, qu’il est inacceptable de considérer le corps de l’autre comme une marchandise. Car la prostitution, en tant que rapport sexuel non désiré, détruit psychologiquement et physiquement.

Le NPA fortement mobilisé


Les militantEs du NPA se sont fortement mobiliséEs pour cette initiative, en solidarité avec les victimes de la prostitution, pour réclamer la suppression de toute forme de répression à l’encontre des personnes prostituées, notamment l’abrogation du délit de racolage, le renforcement de la lutte contre le système prostitueur, la mise en place d’une politique alternative à la prostitution, qui donnera de véritables moyens aux services publics, aux associations qui accompagnent les personnes prostituées désirant sortir de la prostitution, la régularisation des personnes immigrées sans papiers, prostituées, sans obligation de dénonciation du réseau, et les moyens de mettre en œuvre une éducation qui lutte contre les stéréotypes, le sexisme et toutes les discriminations.

 

La réussite de cette mobilisation unitaire a aussi permis de renforcer les liens féministes au-delà du département et même au-delà des frontières!

 

NPA66.


*Le Collectif Droits des Femmes 66 : APEX - ASTI - ATTAC - Ass. des Femmes - CGT Ferc - EELV - Femmes Solidaires - FSU - LDH - MRAP - NPA - PCF - PG - PS - Solidaires.

Publié dans Droits des femmes...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article