Renault Lardy : les grévistes de TFN font céder leur patron...

Publié le par NPA 06 Ouest

Le protocole de fin de grève a été signé en fin d'après-midi.

Les grévistes ont obtenu une prime de 46, 50 euros (nets) par mois pour tous, le passage d'une qualification pour tous (2 pour ceux qui utilisent des machines) ce qui représente 4 à 10 euros par mois, la fin du travail le samedi (sauf à titre exceptionnel) et le paiement de 8 jours de grève (sur 20).

La direction ne cède rien sur l'emploi à Lardy : des CDI sur d'autres sites sont proposés à 3 CDD (mais les conditions ne sont pas exceptionnelles), pas de passage à temps plein des salariés à temps partiel imposé.

Les grévistes sont globalement satisfaits des avancées même si il a fallu 4 semaines de grève pour en arriver là. Le constat partagé par beaucoup est que cette dernière semaine a été déterminante.

L'opération Père Noël de lundi (grévistes déguisés en Père Noël offrant une nouvelle décoration - à base de confettis, de paille et d'autocollants - à bien des bâtiments du site) a pesé dans le rapport de force.

L'envoi par la direction de TFN d'une vingtaine de casseurs de grève (chefs d'autres sites) dans la nuit de mercredi à jeudi n'a pas eu l'effet escompté suite à l'intervention des grévistes et de délégués de Renault. La direction Renault, qui était à l'origine de cette demande de nettoyage, avait sûrement en tête le débrayage des résidents du site du lendemain jeudi, prévu en solidarité avec la grève TFN. Celui-ci a rassemblé 130 personnes, des Renault mais aussi plusieurs salariés d'autres sociétés prestataires.

A noter que depuis le début du conflit, la solidarité financière des Renault a été importante, permettant de récolter près de 5000 euros en 3 semaines à Lardy et Rueil.

Après cette solidarité financière, puis active avec le débrayage, il faut faire en sorte que les reculs des patrons de TFN (après ceux d'ISOR sur le site de Renault-Rueil et ceux de SAMSIC à Lardy) donnent des idées aux Renault et aux autres sous-traitants du site...

Publié dans Social - société...

Commenter cet article