Solidarité avec Anne Laura CRISTOFARI poursuivie par la maire de La Valette...

Publié le par NPA 06 Ouest

Solidarité avec Anne Laura CRISTOFARI

poursuivie par la maire de La Valette

 

Anna Laura CRISTOFARI, militante d’A Manca (la Gauche) et animatrice du collectif « Contre la spéculation et pour le droit au logement à Calvi », qui s’est mobilisé contre un projet de logements de standing au détriment de logements bon marché et d’équipements collectifs qui manquent cruellement, est poursuivie pour diffamation par les promoteurs de ce projet.

Elle passera en jugement le 15 février prochain devant le tribunal de Toulon. Ce promoteur est varois. Il s’agit de la SEMEXVAL (Société d’économie mixte pour l’expansion de La Valette-du-Var).

Sa PDG est Christiane Hummel, maire de La Valette et sénatrice UMP du Var, son président d’honneur, est Hubert Falco, sénateur maire UMP de Toulon. Pourquoi une société d’économie mixte, chargée de la rénovation et de divers chantiers sur La Valette éprouve-t-elle le besoin  d’aller ouvrir des projets de chantiers en Corse.

Est-ce que par hasard madame HUMMEL se souciant des vacances des enfants et des  jeunes  de sa commune voudrait construire un centre de vacances municipal en Corse. Ce n’est pas le cas. Comme un vulgaire promoteur la SEMEXVAL est allée spéculer en Corse. Avec le soutien du maire UMP de Calvi, Ange SANTINI, qui a signé le permis de construire, la SEMEXAL va construire un lotissement de luxe.

 

Que reproche la maire de La Valette, Christiane HUMMEL,  à  Anna Laura  CRISTOFARI : avoir reproduit sur le site public d’A Manca un article qu’elle avait donné à l’hedomadaire du NPA Tout est à nous ! (n°99 du 21-4-2011) dans lequel elle replaçait cette opération dans son contexte général, celui d’une « cupidité des promoteurs aménageurs liés à des milieux politico-mafieux ». De ce constat général, madame HUMMEL se sent visée et donc diffamée par amalgame, d’autant que  le site internet serait un média tellement grand public, que, par définition, l’atteinte à la réputation en serait d’autant plus grande. Jusqu'au dépôt de cette plainte,  personne ne savait que le site d’A Manca était si universellement connu !

 

Ce qui est au fond de cette plainte pour diffamation,  c’est que la mobilisation, organisée par le « Collectif contre la spéculation et pour le droit au logement à Calvi », a été d’une très grande ampleur et a fait partiellement reculer le maire de Calvi qui a accepté que sur un des deux lots promis à la SEMEXVAL seront construits des logements moins chers accessibles à la population locale et pas seulement aux touristes fortunés.

 

Le NPA soutient l’appel du Collectif contre la spéculation et pour le droit au logement à Calvi à un rassemblement de solidarité devant les grilles du TGI de Toulon le mercredi 15 février à 13 heures. Nous appelons les organisations syndicales et politiques varoises, les associations qui se battent contre la spéculation immobilière, les associations de défense des droits de l’homme à soutenir cet appel. Nous appelons les varois, et plus spécialement les habitants de La Valette, à venir nombreux soutenir Anna Laura CRISTOFARI.

 

La veille, le mardi 14 février à 10h 30 le collectif donnera une conférence de presse à Toulon pour expliquer le combat qu'il mène depuis 2 ans contre le projet spéculatif de la SEMEXVAL dans la cité de Calvi et en quoi les poursuites judiciaires contre sa porte parole son infondées. Nous appelons les  organisations démocratiques qui veulent apporter leur solidarité avec Anna Laura CRISTOFARI à être représentées à cette conférence de presse.

 

N.P.A. 83

Publié dans NPA en PACA...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article