Toutes et tous à Grasse, quatre ans après, avec la famille et les proches d'Hakim Ajimi...

Publié le par NPA 06 Ouest

samedi 07 janvier 2012

Grasse

14h00

 

 

 

Les deux policiers de la Brigade anticriminalité (BAC), responsables de l'interpellation de Hakim Ajimi le 9 mai 2008, au cours de laquelle il est décédé, comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Grasse pour homicide involontaire du 16 au 20 janvier 2012.

Les rapports d'expertise médicale concluent que la mort du jeune homme est due à une asphyxie mécanique consécutive à une compression thoracique et une clef de bras pratiquées par les policiers avec trop de force et durant trop longtemps.

En mai 2010, les juges d'instruction de Grasse en charge du dossier, avaient rendu une ordonnance de non-lieu partiel pour les deux fonctionnaires de la BAC.

Suite à l'appel de cette décision par le parquet, ces deux policiers ont été renvoyés le 9 septembre dernier devant le tribunal correctionnel de Grasse pour homicide involontaire.

Commenter cet article